France (vidéo) : transporteurs et agriculteurs bloquent l’A16 à Calais pour exiger l’expulsion des clandestins

57cd286ec36188774f8b487bUne double opération escargot rassemblant transporteurs routiers et agriculteurs a débuté lundi 5 septembre près de Dunkerque et à Boulogne-sur-Mer, avec pour destination Calais, afin de demander le démantèlement au plus tôt de la «Jungle».

«Le gouvernement n’a pas fait ce qu’il fallait faire pour éviter que nous en soyons aujourd’hui à 9 000 migrants. Il faut absolument démanteler ce campement, le plus vite possible, et en une seule fois» s’est emportée Natacha Bouchart, le maire de Calais, au micro de RT.

Selon elle, le ministre de l’Intérieur se serait engagé au «démantèlement total» de la zone nord du camp de migrants, lors de son déplacement vendredi 2 septembre à Calais.

«Nous voulons que le gouvernement réagisse. Il n’est pas suffisamment agissant sur le problème de Calais» déplore-t-elle, avant d’assurer : «Nous ne voulons pas continuer à devoir supporter des attaques permanentes. Les riverains n’en peuvent plus».

Joignant sa voix à celle des transporteurs, elle juge que par son inaction, le gouvernement est directement responsable de la recrudescence des attaques envers les riverains et les routiers.

«On se pose chaque matin la question de savoir si notre journée de travail ne va pas être gâchée, si un migrant ne va pas éventrer la bâche du camion. Et si la marchandise est endommagée, c’est retour direct à la case départ», confie, excédé, le directeur d’une agence de transport à Boulogne-sur-Mer à l’AFP.

Exaspérés par les attaques incessantes des migrants qui prennent régulièrement d’assaut leurs camions, les transporteurs espèrent marquer le coup avec cette opération, une première depuis le début de la crise migratoire dans la région, afin de contraindre les autorités à agir.

Deux cortèges, composés d’une quarantaine de camions à Loon, et d’une trentaine à Boulogne, doivent converger à Calais et bloquer l’A16, autoroute particulièrement utilisée par les transporteurs européens pour rejoindre l’Angleterre via le port de Calais, premier de France pour le trafic passager, ou le tunnel sous la Manche.

Les agriculteurs doivent rejoindre ce cortège en cours de route à bord de leurs tracteurs. Une chaîne humaine, regroupant essentiellement les commerçants de Calais et des employés du port, doit également être organisée vers 9h au stade de la ville, les organisateurs espérant la présence d’entre 300 et 500 personnes (…)

Source : https://francais.rt.com/france/25919-debut-loperation-escargot-pour-reclamer

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France, Nord Pas-de-Calais

1 réponse

  1. Le maire de Calais veut un coup de balai dans la jungle mais tout le monde sait que le balai lève de la poussière et qu’elle va se déposer ailleurs. Donc c’est pas la solution surtout que ces garnements sont aguérris et ont créé des cellules de combatants. Des solutions simplistes merci. Si je peux lui faire une suggestion ça serait le contrôle aux frontières, mais pas comme Frontex vous m’aurez compris et les expulsions de ces sacrés comédiens de réfugiés qui nous ménent en bateau que sinon nous ferons couler.
    Il aurait mieux valu que le maire de Calais empeche sa police municipale d’intervenir dans l’arrestation du général Piquemal. Mais on là déjà oublié?! Lui aussi probablement.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :