France : la guerre entre clans « Blacks » et clans « Gitans » fait rage à Marseille

1609040031280122Avec déjà au moins 22 victimes de règlements de comptes depuis le 1er janvier, Marseille et ses environs connaissent une année sanglante, sur fond de guerre entre clans rivaux ultraviolents, destabilisés par les opérations de démantèlement des réseaux de trafic de drogue. « Ces règlements de comptes, on a beaucoup de mal à les prévenir, ça peut arriver n’importe où, n’importe quand », dit David-Olivier Reverdy, du syndicat de police Alliance (…)

La rivalité entre les clans dits des « Blacks » et des « Gitans » remonte ainsi à la fin des années 2000. Mais elle s’est accélérée depuis quelques mois, notamment après le démantèlement d’un réseau appartenant aux « Blacks » dans une cité du nord de Marseille, explique-t-on de source proche de ces dossiers. Installés dans une cité voisine, les « Gitans » y ont vu une occasion de tenter de reprendre ou de faire disparaître ce point de vente concurrent.

La guerre de territoires se double en outre de celle des clans et de la vendetta, notent également les observateurs. Deux rivalités majeures sont ainsi régulièrement évoquées comme étant à l’origine de nombreux règlements de comptes ces dernières années: outre celle des « Blacks » et des « Gitans », celle opposant le clan familial des Redmania à celui des Berrebouh-Tir. Très souvent, les enquêteurs relient les victimes des derniers mois à l’une ou l’autre de ces équipes, qui utilisent parfois des balises GPS pour suivre leurs cibles: il ne s’agit plus uniquement de s’approprier un territoire, mais aussi de venger la mort de ses proches.

Source : http://www.charentelibre.fr/2016/09/03/marseille-la-guerre-entre-des-clans-rivaux-ultraviolents-destabilises-par-la-police,3054697.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :France, Provence-Alpes-Côte d'Azur

1 réponse

  1. Les plus dangereux sont les clans qui dans l’ombre sont les responsables de la situation et tirent les ficelles. Il y a les « géniteurs » qui enfantent et pouponnent jusqu’ à maturité ces milieux là, en la personne du patronat et des gouvernants sucessifs depuis 35 ans et le clan « des soufleurs-sur-les-braises » en la personne des s’enfoutistes et autres droits de l’homistes. Et tout ça forme la racaille de la nation.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :