France (vidéo) : le Conseil d’Etat plus rétrograde que Nasser !!!

images (7)En annulant les décrets municipaux contre le port du Burkini à la plage, le Conseil d’Etat vient de démontrer qu’il est beaucoup plus sensible à la propagande des islamistes que ne l’était jadis le président égyptien Gamal Abdel Nasser. Cette nouvelle reculade devant les provocations islamistes envers notre modèle de société est un signe de capitulation et de soumission supplémentaire adressé par nos « élites » et qui ne pourra manquer d’encourager les extrémistes à pousser toujours plus loin leurs revendications inadmissibles.

Remarquons sur la vidéo que le président égyptien est hilare et qu’il est soutenu par le public qui se moque ouvertement du chef des Frères musulmans. Pourtant, plus de 50 années plus tard, malgré le retour des militaires, le voile est désormais partout présent en Egypte. La liberté des femmes n’est plus qu’une illusion. L’exemple de l’Egypte devrait nous inciter à réfléchir. Au lieu de quoi, la France s’apprête à son tour à enclencher la marche arrière… Et tout cela au nom des libertés individuelles !!! Curieux de savoir comment les historiens du futur jugeront notre naïveté et notre stupidité.

Advertisements


Catégories :France

5 réponses

  1. Incroyable, inconcevable, ils ont osé et ils l’on fait! Donc on c’est ce qu’ils sont.
    Les portes et les fenêtres s’ouvrent à l’islam. Autant les remplacer, nos dirigeants, par les vrais islamistes, la situation serait net et claire, ça en serait fini de la drôle de gueguerre qu’ils nous font vivre et on pourrait passer au choses sérieuses.

    J'aime

    • Quand un correcteur ortho réglé en remplacement auto te rend plus ignare que tu l’es…
      « Donc on SAIT ce qu’ils sont… » et « passer auX choses sérieuses … »

      J'aime

  2. A reblogué ceci sur salimsellami's Bloget a ajouté:

    « Délire français »: le burkini n’est une invention ni de l’Arabie saoudite ni du Qatar. La création de cette tenue est couramment attribuée à Aheda Zanetti, une Australienne d’origine libanaise. Cette dernière raconte en avoir eu l’idée en 2004 à Sydney, en regardant sa nièce jouer au netball (une variante à sept du basket). Cela n’a strictement rien à voir avec l’Islam… Donc pourquoi tout cet amalgame avec le voile et je ne sais quoi encore ?

    J'aime

  3. burkini est un mot-valise, une contraction de BUR(ka + bi)KINI.
    C’est son inventeuse elle-même qui l’a affirmé, et elle n’a nullement nié sa connotation islamique.
    Même si le burkini ne cache pas le visage, cet accoutrement n’en reste pas moins un marqueur, un symbole, un signifiant se plaçant dans le champ de l’islamitude militante, revendicative et clairement affichée.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :