Ukraine (vidéo) : Dokouchaevsk sous les tirs de l’armée ukrainienne de jour comme de nuit…

CqALJI4WYAAhtryAprès une nouvelle nuit marquée par des centaines de bombardements de l’armée ukrainienne contre la République Populaire de Donetsk, nous nous rendons à Dokouchaevsk, au Sud de Donetsk, pour aller constater les dégâts des bombardements récents sur la ville.

Alors que nous cherchons notre chemin vers la première maison, nous croisons la route de deux véhicules de l’OSCE. Naïvement nous pensons d’abord qu’ils vont au même endroit que nous et décidons de les suivre. Mais malheureusement nous découvrirons qu’ils vont en fait à l’hôpital de Dokouchaevsk, nous poursuivons donc notre route seules.

Nous arrivons d’abord rue Shorsa, où une maison a été touchée il y a deux jours. La maison appartient à une vieille dame isolée, qui nous montre les dégâts. Heureusement pour elle la maison a été touchée par du petit calibre, peut-être un tir de BMP (la dame soupçonne du calibre de 30 mm). Mais cela a suffit pour percer le toit de sa maison, le plafond et faire un trou dans un mur. Nous demandons à la dame si l’OSCE est venue constater les dégâts, et la réponse fut négative.

Alors que nous sortons dehors pour voir les dégâts depuis l’extérieur, deux tirs d’artillerie se font entendre, suivis par un échange de tirs à l’arme légère. Nous sommes en plein jour, en début d’après-midi. Aujourd’hui l’armée ukrainienne a décidé de ne pas attendre la nuit tombée pour commettre ses méfaits, au nez et à la barbe des observateurs de l’OSCE qui se trouvent dans la localité. Nous verrons dans leur rapport à paraître demain s’ils publient une information sur ces tirs, ou s’ils feront comme s’ils n’avaient rien entendu.

Nous repartons ensuite pour une deuxième adresse, une autre maison touchée la nuit dernière par un tir direct qui a traversé la toiture. Quand nous arrivons, la maison offre une vision cauchemardesque. Il ne reste du toit que quelques poutres. Tout le reste a sauté. À l’intérieur c’est encore pire, l’enduit de presque tous les plafonds de la maison est tombé sous le choc, et une des chambres n’a plus que le ciel au dessus des murs.

L’un des occupants de la maison se trouvait là cette nuit, lorsqu’à 2 h 20 du matin, un obus, probablement de 120 mm, a traversé le toit de la maison dans la pièce voisine de la chambre où il dormait. L’homme est indemne. Un vrai miracle.

Là aussi nous demandons si l’OSCE est venue constater les dégâts, et la réponse est négative. Ne pas se présenter sur les lieux bombardés pour constater les faits semble être devenu la norme à l’OSCE, et je me demande alors sur base de quoi sont faits leurs fameux rapports quotidiens s’ils ne viennent rien observer.

Dans les deux maisons visitées, la direction d’origine des tirs est claire : les deux tirs viennent des positions ukrainiennes qui se trouvent en face. Mais sans constatation directe de l’OSCE il sera impossible de prouver ces crimes devant la communauté internationale. Il serait donc temps que l’OSCE se décide à faire son travail, avant d’être totalement discréditée.

Source : https://dnipress.com/fr/posts/dokouchaevsk-sous-les-tirs-de-larmee-ukrainienne-de-jour-comme-de-nuit/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Donetsk, Ukraine

%d blogueurs aiment cette page :