Italie : un Tunisien voulait commettre un attentat à la Tour de Pise

Les autorités italiennes ont ordonné ce vendredi l’expulsion d’un ressortissant tunisien suspecté d’avoir eu l’intention de commettre un attentat à la Tour de Pise, selon des médias locaux. Bilel Chiahoui, 26 ans, a été arrêté jeudi après avoir posté des messages sur les réseaux sociaux félicitant les auteurs des attaques jihadistes en Europe et expliquant qu’il allait commettre un attentat à la Tour de Pise.

Son ordre d’expulsion a été signé ce vendredi par un juge, selon la police, qui a indiqué qu’il existait « des preuves que le Tunisien s’était rapproché de l’extrémisme djihadiste et de l’EI », acronyme du groupe Etat islamique (…)

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/12/97001-20160812FILWWW00398-italie-un-tunisien-voulait-commettre-un-attentat-a-la-tour-de-pise.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Italie, Toscane

2 réponses

  1. Déjà quelle penche…

    J'aime

  2. Il devait se reconnaître dans cette tour penchée…

    Pour y voir plus clair, on peut lire l’ouvrage suivant:

    Fehti Benslama (psycanalyste) & Nadia Tazi (philosophe): La virilité en islam.
    # éditions de l’Aube, poche essai, 1998, 10 €.
    Table des matières:
    * La nuit de noces.
    * Le désert perpétuel. Visages de la virilité au Maghreb.
    * Le voile de l’islam.
    * Rhétorique des sens. Une réflexion sur les récits du paradis musulman.
    * L’ombre portée de la virilité;
    * La virilité du loup des steppes.
    * Le mythe de l’étalon.
    * Lettre d’Orient.
    * Pourquoi dit-on la virilité?
    * De la honte.
    * Mise en scène du masculin.
    * Petit lexique du dragueur algérois.
    * La chambre sur rue.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :