France : le gouvernement socialiste abolit la notion “d’immigration illégale” et interdit l’expulsion des migrants clandestins

140105-african-migrant-jsw-123p.6606607700Une circulaire du ministère de l’Intérieur et du Logement nie de fait la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. Pour Alexis Théas, le principe de l’abolition des frontières et de l’invasion totale et illimitée de l’Hexagone sont actés par l’État Français.

Le Figaro :

Le 1er août 2016, les ministres de l’Intérieur et du Logement ont publié un communiqué passé totalement inaperçu dans la torpeur de l’été mais d’une importance capitale sur le plan de l’évolution des mentalités et de l’idéologie politique française.

Ce texte marque une inflexion profonde de la conception française de l’immigration. Jusqu’alors, celle-ci était fondée sur la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale. La première, conforme à la loi, était destinée par exemple à accueillir des travailleurs dont la France peut avoir besoin, à former des étudiants dans l’intérêt de la France ou du pays d’origine, ou bien à assurer le principe d’unité familiale. En revanche, les migrants en situation irrégulière, entrés ou séjournant en infraction avec la loi, devaient impérativement repartir dans leur pays, volontairement ou par la contrainte.

Tel était le principe. Cette différence, pour la première fois depuis que l’immigration est devenue un sujet politique au début des années 1980, est désormais officiellement condamnée par l’État. Le migrant en situation irrégulière n’a plus vocation à être reconduit dans son pays, mais à être accueilli en France et pris en charge par la puissance publique, au même titre qu’un étranger en situation régulière ou qu’un citoyen français en difficulté.

Le juriste ajoute :

De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour. Les associations humanitaires, les idéologues, les partisans de la liberté totale d’immigrer en rêvaient depuis au moins quarante ans. M. Cazeneuve et Mme Cosse l’ont fait. La question est de savoir quel sera l’ampleur de l’appel d’air que cette transformation profonde de tous les fondements de la politique d’immigration française est susceptible provoquer à terme. Le communiqué annonce une France ouverte, qui n’éloigne plus ses migrants illégaux mais au contraire les accueille.

Le potentiel d’émigration est infini: des centaines de millions de personnes déshéritées et désœuvrées, dans ce monde en ébullition, ne songent qu’à trouver un point d’accueil. Le gouvernement, par ce communiqué officiel, leur ouvre les portes de la maison. Reste à savoir si la France, qui compte cinq millions de chômeurs, de gigantesques problèmes de logement, des centaines de milliers de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, un millier de cités sensibles dévastées par la violence, l’exclusion, le communautarisme, l’islamisme radical, si cette France a les moyens de ce grand appel généreux.

Le remplacement de population définitif est donc devenu, par une simple circulaire, la politique officielle du gouvernement français.

Sources : – http://breizatao.com/2016/08/13/invasion-totale-le-gouvernement-socialiste-abolit-la-notion-dimmigration-illegale-et-interdit-lexpulsion-des-migrants-clandestins/

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00401-la-circulaire-passee-sous-silence-qui-supprime-la-notion-d-immigration-illegale.php?redirect_premium#xtor=AL-201

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :France

1 réponse

  1. Non, le juriste du Figaro n’a rien découvert et ce communiqué estival des ministres de l’Intérieur et du Logement n’infléchit pas soudainement la conception française de l’immigration. Il n’est que l’une des mesures d’application de l’abolition des délits d’immigration illégale et de séjour illégal votée en catimini par quelques députés le 31 décembre 2012. Cette loi 2012-1560, à laquelle Stratediplo a consacré six pages de la Huitième Plaie (www.lulu.com/content/livre-à-couverture-souple/la-huitième-plaie/18190832) ainsi que quelques articles, est aussi celle qui interdit le contrôle du titre de séjour des personnes d’apparence étrangère, en préparation de la vague d’intrusion massive déclenchée peu après, et qui prépare l’extension du regroupement familial aux alliés en plus des parents, c’est-à-dire sa transformation en regroupement tribal, dont on commence à voir aussi maintenant les mesures d’application. Il n’y a là aucune surprise, tout avait été exposé en janvier, de même que toutes les forfaitures que la presse prétend découvrir au fur et à mesure qu’elles entrent en application.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :