(Vidéo) La dernière chance de l’Europe

pat-condell-448x293Par Pat Condell

Ici en Europe, les atrocités islamistes deviennent quotidiennes. Plus personne ne s’étonne quand la police et les médias les attribuent à l’extrémisme de droite, à la maladie mentale, à tout sauf au djihad. Et plus personne ne s’étonne quand il s’avère finalement que le vrai motif était bien le djihad. Et cela se répète sans fin.

Les politiciens européens sont hors contrôle, et une en particulier a perdu la tête. Angela Merkel importe la guerre en Europe, et elle le sait. Nous le savons tous. Il faut être aveugle, ou stupide, ou socialiste, pour ne pas le voir, on ne pas vouloir le voir. Récemment, elle a encore refusé de changer sa politique des portes ouvertes au Tiers Monde musulman, malgré les attentats quasi quotidiens dans son pays. Cela inquiète en Europe, car nous sommes tous menacés par cette folie. Le président non élu de la Commission européenne a dit clairement que les « frontières ouvertes » étaient là pour durer, malgré tous les assassinats commis par des terroristes qui les franchissent à volonté. Comme d’habitude, les prochaines victimes seront des civils innocents. Pas les politiciens qui ont rendu cette invasion possible. Pas les journalistes qui en ont aseptisé les conséquences.

La plupart des gens qui affluent en Europe ne sont pas des réfugiés, et tout le monde le sait. Ce sont des immigrants illégaux, invités par Merkel, des hommes en âge de combattre, qui ont laissé femmes et enfants pour venir ici mener la guerre qu’ils sont censés avoir fui. On ne sait pas où ils vont habiter, mais certainement pas dans le voisinage de ceux qui les laissent entrer.

À en croire le passé, ils atterriront dans ces « quartiers » en constante expansion, où les femmes ne sont pas en sécurité et où la police n’ose plus mettre les pieds. L’Europe est criblée de ces zones-là. En France, l’armée fait déjà des plans d’urgence pour reprendre ces zones quand les gens commenceront à se défendre avec les kalachnikovs et les missiles antitanks amenés clandestinement depuis les Balkans ou le Moyen-Orient. Quand on découvre une cache d’armes dans les quartiers musulmans, plus personne n’est choqué ni étonné. Ça paraît normal. Et ça paraît normal que personne ne soit expulsé pour ça.

Récemment, le Premier ministre français a dit qu’il fallait « s’habituer à vivre avec cette menace terroriste ». En clair, ils vont juste attendre le prochain massacre, et là les politiciens viendront avec leurs faces contrites et leurs platitudes habituelles, tellement usées qu’elles sont pires que gênantes, elles sont humiliantes, dégradantes, insultantes.

Le problème, c’est que nous n’importons pas simplement des gens, en Europe. Nous sommes en train d’importer une société parallèle hostile. Nous importons un conflit de société garanti. Et vu la nature suprématiste de cette société parallèle, nous importons en fin de compte la guerre. Les politiciens qui permettent cette invasion doivent savoir que plus elle continue, plus la fin sera violente. Mais visiblement, pour eux, la mort d’innocents est un prix acceptable pour poursuivre leurs obsessions politiques. Et cela m’amène là où je voulais en venir avec cette vidéo.

La question que me posent le plus souvent les gens qui s’inquiètent de cette islamisation forcée de l’Europe, c’est « Concrètement, qu’est-ce que je peux faire ? »

Concrètement, il y a deux choses que nous pouvons tous faire : nous pouvons en parler et nous pouvons voter.

Parler de tout ça, ce peut être traumatisant : vous risquez des réactions négatives, voire des menaces, suivant à qui vous vous adressez. Votre réputation risque d’en prendre un coup, vous perdrez peut-être quelques amis, voire votre travail. En Europe, nous risquez d’être arrêté et poursuivi comme un criminel : c’est arrivé dans plusieurs pays. Cette méthode n’est pas donnée à tout le monde.

Par contre, tout le monde peut voter. Et le Brexit a montré que nous, les gens, avons le pouvoir de changer la direction prise par nos sociétés, si nous nous concentrons ensemble et résolument pour utiliser ce pouvoir. Les politiciens qui dirigent l’Europe n’ont aucune intention de changer de cap. Il faut donc les remplacer, de toute urgence, par d’autres qui, eux, le feront.

Cela n’arrivera pas tout seul. Le Brexit a été gagné, contre toutes les prévisions, parce que des millions de gens ont décidé, personnellement, de « faire une différence ». Si chacun de ceux qui sont opposés à l’islamisation de l’Occident décide personnellement d’arrêter de voter pour ceux qui l’ont rendue possible, les choses changeront. S’ils ne font rien, elles ne changeront pas. Mais si suffisamment de gens le font, c’est comme le Brexit : cela changera.

Et si en plus vous pensez pouvoir en parler sans risquer de bousiller votre vie, ce sera super. Le simple fait que je doive dire ces mots montre assez ce qui ne tourne pas rond dans notre société.

Cela fait trop longtemps que le pouvoir est monopolisé par une classe politique arrogante et politiquement correcte qui croit savoir mieux que vous ce dont vous avez besoin. Cette classe a distordu nos valeurs libérales pour les retourner contre nous et maintenant elle nous mène par le bout du nez pour aller dans le mur. Il est temps que la majorité sensée reprenne le contrôle, avant qu’il ne soit trop tard. Si notre génération ne le fait pas, ce sera trop tard : nos enfants, nos petits-enfants seront condamnés à vivre dans une société beaucoup plus dangereuse, moins civilisée et moins libérale que celle dans laquelle nous avons eu la chance de naître. Bel héritage ! Une société immanquablement marquée par une guerre permanente, les agressions au couteau, les fusillades, les attentats suicides, les voitures piégées, les massacres à l’arme automatique. Et ce sera de notre faute, car nous le voyons venir : Même ceux qui prétendent le contraire le voient. Nous avons le devoir de mettre un terme à cette folie, et nous en avons le pouvoir, il suffit de l’utiliser.

Source : http://lesobservateurs.ch/2016/08/10/derniere-chance-de-leurope/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Belgique, Union européenne

1 réponse

  1. La France vient tout juste de conclure la vente de 1,5 milliard d’euros d’équipement militaire au Qatar, un État islamique réputé pour son appui financier à des mouvances vouées à l’islam politique radical. Certaines d’entre elles proches de réseaux terroristes. Quand activités économiques astronomiques et conséquences sur le terrain (pertes en vies humaines et destruction) suivent des voies strictement parallèles… Le niveau d’absence de morale, de cupidité et de cynisme actuel met en péril l’Occident et ses peuples.

    Aimé par 1 personne

%d blogueurs aiment cette page :