« Justice belge » : le Belge qui menaçait la France d’attentats libéré !

téléchargement(…) Kamel G. avait été interpellé par les Unités Spéciales le 16 juin dernier à Koekelberg pour avoir menacé la veille sur Facebook la France d’attentats. Présenté le lendemain à un juge d’instruction, l’apprenti boulanger de 20 ans, qui plaidait la « mauvaise plaisanterie » , avait été inculpé pour « fausses informations relatives à des attentats graves » et, dans la foulée, placé sous mandat d’arrêt (…)

Sur le compte qu’il avait créé sous le nom de guerre Abou Kamel Chalid et où il revendiquait son allégeance à un émir de l’État Islamique, Kamel G. avait – pour rappel – écrit dans un premier temps ceci : « Nous sommes quatre frères et chacun aura sa mission. Je le jure par Allah que la France va se retirer de la coalition. Après ces événements, ils n’auront plus le choix. Les kouffars (NdlR : mécréants.) ne vont plus jamais se sentir bien dans ce pays. Faites attention à vous frères et sœurs car les choses vont s’accélérer ».

Une heure et demie plus tard, avant de désactiver son compte comme il l’avait annoncé, Kamel G. s’était fendu d’un second et ultime message précisant cette fois les cibles et l’imminence de l’opération qui était soi-disant prévue pour le jour de son arrestation. « Donc je poste ce dernier message pour vous demander une dernière fois des douas (NdlR : des invocations). Et demain, évitez de prendre métro et train et évitez aussi les Champs-Élysées. »

L’analyse de son ordinateur avait ensuite démontré que Kamel G. avait également fait une multitude de recherches tant sur l’État Islamique et la communauté juive que sur… « comment contaminer de l’eau ». Celle de son smartphone avait en sus révélé qu’il avait pris des clichés de deux édifices bruxellois situés sur l’avenue du Port, le long du canal : le siège central de la KBC et le nouveau quartier général de l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement (IBGE) !

(…)l’imposant bureau passif de l’IBGE (…) n’avait pas été photographié qu’en plan large comme celui de la banque. Kamel G. avait pris le soin d’en immortaliser les différents accès et le système de sécurité sous toutes les coutures, précise une source judiciaire. Confronté à ces nouveaux éléments, l’intéressé n’avait alors pas été en mesure de s’en justifier. Il avait au contraire préféré garder le silence.

(…) tout cela ne l’aura finalement pas empêché de parvenir ce vendredi – en appel, tout de même ! – à obtenir sa libération anticipée – dans l’attente de son procès – devant la chambre des mises en accusation de Bruxelles, à l’issue de moins de deux mois de détention préventive (…)

Source : http://m.dhnet.be/actu/faits/le-belge-qui-menacait-la-france-d-attentats-libere-57a777ee35704fe6c1d2910b

Rappel : https://civilwarineurope.com/2016/08/06/belgique-legerie-belge-de-letat-islamique-a-ete-liberee/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Belgique, Bruxelles-Capitale

1 réponse

  1. ben quoi ! il a dit que c’était une blague !!! lol

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :