Italie : le quartier de San Siro à Milan, un petit Molenbeek

Milan-dôme-musulmansA Milan, il y a un quartier dont on parle peu : le quartier du vieux San Siro. Les effets du multiculturalisme s’y reconnaissent. Au milieu de l’après-midi, le quartier très peuplé et populaire, à quelques centaines de mètres du stade, a des allures de Caire.

Désormais, plus personne ne connaît le nombre exact des résidents du quartier, officiellement 12 mille dont 5 mille étrangers – car de nombreux logements populaires, environ un millier, sont occupés abusivement et soumis aux lois du racket des appartements vides.

Un régime d’apartheid a été imposé dans le quartier et il est difficile d’intervenir maintenant. Les résidents italiens observent la multiplication des boucheries halal, l’une d’entre elle se nomme Al Jazeera. Il arrive parfois que l’entrée d’un commerce leur soit interdite.

Délinquance, détérioration, intégrisme religieux. Le quartier se transforme en un petit Molenbeek.

Dans les appartements bondés, les allées et venues des Maghrébins sont hors de contrôle. « Ils arrivent avec une valise, un numéro de téléphone, prennent les clés et s’installent. Ils vont, ils viennent, voyagent, apparaissent, disparaissent. Quelques-uns s’en vont mais sont remplacés par un plus grand nombre encore. »

C’est un problème urgent à régler si nous ne voulons pas nous retrouver avec un Molenbeek à Milan.

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2016/08/07/italie-le-quartier-de-san-siro-a-milan-un-petit-molenbeek/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

http://www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=8&sez=120&id=63313

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Italie, Lombardie

1 réponse

  1. Pape François Il croit que l’Islam est religion de paix et d’amour alors qu’il brille surtout des feux de la conquête et de la soumission depuis les premiers temps de sa prédication.

    Il existe certes des illuminés chrétiens et on compte quelques meurtriers ces dernières années parmi eux. Mais il s’agit d’une poignée de possédés au sens dostoievskien du terme, isolés et sans aucune doctrine. Les massacres et assassinats commis au nom de l’islam ont fait des dizaines de milliers de victimes dans le même temps. Il existe donc un problème spécifique et politique lié à cette religion. Nier l’évidence est pire que mentir, c’est insulter le réel.

    François le pape met les crimes récents au débit de « petits groupes de fondamentalistes ». Il se trompe doublement. Rien qu’en France, les individus soupçonnés de faire potentiellement partie de ces « petits groupes » se comptent par milliers. Et ce ne sont pas tant des « fondamentalistes » que des individus au savoir religieux sommaire qui poursuivent un projet social visant à la destruction d’un ordre qu’ils exècrent. La police n’est pas responsable des Ordres politique ceux que vous votez !!!!!

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :