L’Ossétie du Sud va se rattacher à la Russie

13260058_1607470069567650_3128983902434528013_nC’est la volonté populaire. Vladimir Poutine considère avec bienveillance le projet (référendum avant août). Après l’agression de Saskaachvili, le mangeur de cravattes de Tbilissi, et les intrigues américano-occidentales dans la région, l’Ossétie du Sud avait obtenu le soutien militaire russe (comme l’Abkhazie). Distante d’une centaine de kilomètres à peine de la République d’Arménie, l’Ossétie du Sud est encore plus prôche de la zone de peuplement des Arméniens de Géorgie, le Djavakhk (60 kilomètres). Entre les deux, il y a la ville de Gori qui avait été naguère investie par les troupes russes. Il apparaît probable que tout nouveau faux pas des dirigeants de Tbilissi verrait s’effectuer la jonction objective entre la Fédération de Russie et la Caucase Sud (Arménies)…

Source : https://www.facebook.com/profile.php?id=100009140182723&fref=ts

APPEL AUX DONS

Les dons récurrents mensuels se sont élevés à 118 euros pour le mois de mai. Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros d’ici le 1er juillet. Dans le cas contraire nous nous verrions malheureusement contraint de jeter l’éponge. N’oubliez pas de cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit bien mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Ossétie du Sud

1 réponse

  1. Si l’Ossétie va effectivement se rattacher à la Russie, tous ceux qui s’adonnent au russoclasme* impénitent vont en avaler leur brosse à dents, spécialement en Grande-Bretagne où, chez certains segments de la population, la russophobie est endémique depuis des années.

    * sur le modèle d’iconoclasme, et pour éviter l’anglicisme « bashing ».

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :